6 C
New York
November 22, 2021
1st Afrika
Women's World

No Easy Walk For Women Seeking Leadership // Pas Une Simple Promenade Aux Femmes Qui Recherchent Leadership Pas Une Simple Promenade Aux Femmes Qui Recherchent Leadership




WomenLeadership_SocialMedia

Last Sunday, the world celebrated the 117th International Women’s Day, an occasion that is used to assess the progress of women and explore new opportunities for them. Although there has been phenomenal progress since the day was first celebrated in the United States in 1909, a lot still remains to be done, especially on the political and leadership fronts. Just as running on heels is tiring, demanding, exhausting and physically taxing, so is a woman’s run for public office, whether in the university or at the national political level.

That an already physically disadvantaged Eve will face off against an Adam is made worse by society’s warped biases and perception of women based on culture, religion or pure masochism. Even the special seats accorded women by the Constitution of Kenya 2010 seem to have further jeopardised the chances of the weaker sex clinching seats in open contests. This is by “softening” their fighting spirit and creating a public perception that some seats are not meant for women.

It explains why there are no women governors and very few female senators. See also: These five women did wonderful things In university leadership, the health and environment docket is usually perceived as a woman’s position, while the union presidency is always a male affair. No single University has ever voted for a woman President despite the fact that there have been many contestants. Image, which is less considered in men, is a major factor in women.

A simple outfit out of place may lock out or reduce the chances of a woman attaining political office since society has certain expectations on women, some of which are completely misplaced. This explains why cases of stripping women were rampant in Nairobi sometime back under the pretext that they were “inappropriately” dressed.

Another major stumbling block for women’s progress in politics and leadership is finance. Although every aspiring politician experiences financial difficulties, it’s harder for women given that most of them are not as moneyed as their male opponents.

A woman’s acceptance of monetary offer may be pegged on some “favours” being demanded. Although someone once said politics and morals are not relatives, most women would rather kill their dreams than lower their morals.

The path to women leadership in politics, or even in the corporate world, is not well established to inspire young women. History is replete with incidents where women candidates were humiliated, abused or even sexually harassed by their male opponents during campaigns.

At the campus level, which is the ideal “kitchen” for national politics, things are not any better. Cases of “dirty politics” against women are as rampant during university elections as they are at the national level; which has discouraged campus ladies from venturing in leadership. As the national government works towards making the field even for women, institutions of higher learning should strive towards encouraging, educating and protecting women with political ambitions from harassment and ridicule.

Universities should also start civic education and awareness programmes to encourage women leadership. National women leaders should also create a platform for mentorship and guidance. See also: These five women did wonderful things Systems that encourage and provide this service are not available in institutions and are only left to those few concerned members of the society seeking to build on this foundation.

The current and incoming women student leaders have a great task of nurturing young leaders and creating a favourable environment for other students with these ambitions. Failure by institutions to do this will end up killing dreams of many young women across the country.

FRENCH VERSION 

Dimanche dernier, le monde a célébré le 117e Journéeinternationale des femmes, une occasion qui sert à évaluer lesprogrès de la femme et à explorer de nouvelles possibilités poureux. Il existe bien des progrès phénoménaux étant donné que lajournée a été célébrée tout d’abord aux États-Unis en 1909,beaucoup reste encore à faire, en particulier sur les frontspolitiques et le leadership. Tout comme en cours d’exécution surles talons est fatigant, exigeant, épuisant et physiquementpénible, donc exécuter une femme à une charge publique, que ce soit dans l’Université ou au niveau politique national.

 

Qu’une veille déjà physiquement désavantagée affronteront unAdam est aggravée par la société biais déformés et perceptiondes femmes basée sur la culture, de religion ou de purmasochisme. Même les sièges spéciaux accordés des femmes parla Constitution du Kenya 2010 semblent davantage compromisles chances du sexe faible clinchage sièges en concours ouvert. Ils’agit de « assouplissement » leur esprit combatif et créent uneperception publique que certains sièges ne sont pas destinés auxfemmes.

 

Il explique pourquoi il y a aucun gouverneurs femmes et très peude sénatrices. Voir aussi : ces cinq femmes a fait des chosesmerveilleuses dans le leadership de l’Université, le rôle de lasanté et l’environnement est généralement perçu commeposition de la femme, tandis que la présidence de l’union esttoujours une affaire de sexe masculine. Aucune Université uniquen’a jamais voté pour une femme président malgré le fait qu’il y aeu de nombreux candidats à l’investiture. Image, qui estconsidéré comme moins chez les hommes, est un facteurimportant chez les femmes.

 

Une simple tenue hors de propos peut bloquer ou réduire leschances d’une femme à atteindre le Bureau politique étant donné que la société a certaines attentes sur les femmes, dont certainessont complètement égarés. C’est ce qui explique pourquoi les casd’exhib de femmes étaient rampant à Nairobi quelque tempssous prétexte qu’ils étaient habillés « inappropriée ».

 

Une autre pierre d’achoppement majeure pour le progrès des femmes dans la politique et la direction est finance. Bien quechaque aspirant politicien connaît des difficultés financières, il estplus difficile pour les femmes, étant donné que la plupart d’entreeux n’est pas aussi fortunée que leurs adversaires masculins.

 

Accepte une femme offre monétaire peut être chevillé surcertains « faveurs » exigées. Même si quelqu’un l’a dit politiqueet morale n’est pas membres de la famille, la plupart des femmestuerait plutôt leurs rêves que d’abaisser leur moralité.

 

Le chemin vers le leadership des femmes en politique, ou mêmedans le monde de l’entreprise, n’est pas bien établi d’inspirer lesjeunes femmes. L’histoire regorge d’incidents femmescandidates ont été humiliées, maltraités ou même sexuellementharcelées par leurs adversaires masculins pendant lescampagnes.

 

À l’échelle du campus, qui est l’idéal « cuisine » pour unepolitique nationale, les choses ne sont pas mieux. Cas de «politique sale » contre les femmes sont aussi rampante lors desélections de l’Université, car ils sont au niveau national ; qui adécouragé les dames campus de s’aventurer dans le leadership.Que le gouvernement travaille à rendre le terrain même pour lesfemmes, établissements d’enseignement supérieur devraienttendre vers encourageant, d’éduquer et de protéger les femmesayant des ambitions politiques contre le harcèlement et ridicule.

 

Universités devraient également commencer l’éducation civiqueet programmes de sensibilisation pour encourager le leadershipdes femmes. Dirigeantes nationales devraient également créerune plate-forme d’orientation et de mentorat. Voir aussi : cescinq femmes, a fait des choses merveilleuses des systèmes quiencouragent et fournissent ce service ne sont pas disponiblesdans les institutions et restent seulement à ces quelquesmembres concernés de la société cherchant à construire sur cettebase.

 

Les leaders étudiants entrants et actuel des femmes ont unegrande tâche de nourrir les jeunes leaders et de créer unenvironnement favorable pour les autres étudiants avec cesambitions. Échec par les institutions pour cela finira par tuer lerêve de nombreuses jeunes femmes à travers le pays.




Related posts

Miss Colombia crowned Miss Universe in Miami // Miss Colombie Couronnée Miss Univers à Miami

Jide Adesina

Kenyan Grandmother At School With Her Great-great-grandchildren // Grand-mère Du Kenya à L’école Avec Ses Arrières-arrières Petits-enfants

Jide Adesina

UN official hails women’s situation in Burundi // Responsable De L’ONU Salue La Situation Des Femmes Au Burundi

Jide Adesina

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More